www-commits
[Top][All Lists]
Advanced

[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

www/philosophy install-fest-devil.fr.html


From: GNUN
Subject: www/philosophy install-fest-devil.fr.html
Date: Thu, 2 May 2019 05:29:51 -0400 (EDT)

CVSROOT:        /web/www
Module name:    www
Changes by:     GNUN <gnun>     19/05/02 05:29:51

Modified files:
        philosophy     : install-fest-devil.fr.html 

Log message:
        Automatic update by GNUnited Nations.

CVSWeb URLs:
http://web.cvs.savannah.gnu.org/viewcvs/www/philosophy/install-fest-devil.fr.html?cvsroot=www&r1=1.1&r2=1.2

Patches:
Index: install-fest-devil.fr.html
===================================================================
RCS file: /web/www/www/philosophy/install-fest-devil.fr.html,v
retrieving revision 1.1
retrieving revision 1.2
diff -u -b -r1.1 -r1.2
--- install-fest-devil.fr.html  16 Apr 2019 17:29:48 -0000      1.1
+++ install-fest-devil.fr.html  2 May 2019 09:29:50 -0000       1.2
@@ -16,14 +16,14 @@
 mars 2019</a></p></blockquote>
 
 <p>Les install parties invitent les utilisateurs à apporter leurs ordinateurs
-pour que des experts puissent installer GNU/Linux dessus. Cela a pour but de
-promouvoir les idées du logiciel libre, ainsi que l'utilisation de
-programmes libres. En pratique, ces deux buts entrent en conflit ; les
-utilisateurs qui cherchent à totalement rejeter les logiciels non libres
+pour que des experts puissent installer GNU/Linux dessus. Elles cherchent
+à promouvoir aussi bien les idées du logiciel libre que l'utilisation de
+programmes libres, mais en pratique ces deux buts entrent en conflit. Les
+utilisateurs qui souhaitent rejeter complètement les logiciels non libres
 doivent choisir leurs ordinateurs avec soin pour y parvenir.</p>
 
-<p>Le problème est que la plupart des ordinateurs ne peuvent pas tourner avec
-une distribution GNU/Linux complètement libre. Ils contiennent des
+<p>Le problème, c'est que la plupart des ordinateurs ne peuvent pas tourner
+avec une distribution GNU/Linux complètement libre. Ils contiennent des
 périphériques ou des coprocesseurs qui refusent de fonctionner à moins que
 le système installé ne contienne des pilotes ou des micrologiciels non
 libres. C'est une conséquence du fait que les fabricants refusent de nous
@@ -50,12 +50,12 @@
 ils pourraient en tirer une leçon morale et peut-être se procurer un
 meilleur ordinateur plus tard. Mais quand l'install party fait le compromis
 en lieu et place de l'utilisateur, elle le protège de la dimension éthique ;
-jamais il ne voit que la commodité n'est pas seule en cause. En fait,
-l'install party conclut un pacte avec le diable en lieu et place de
-l'utilisateur, derrière un rideau, de sorte qu'il ne s'aperçoit pas que c'en
-est un.</p>
+jamais il n'a l'occasion de voir que la commodité n'est pas seule en
+cause. En fait, l'install party conclut un pacte avec le diable à la place
+de l'utilisateur, derrière un rideau, de sorte qu'il ne s'aperçoit pas que
+c'en est un.</p>
 
-<p>Je propose que l'install party montre aux utilisateurs exactement quel pacte
+<p>Je propose que l'install party montre exactement aux utilisateurs quel pacte
 ils sont en train de conclure. Laissons-les parler avec le diable
 individuellement, apprendre ce que ce pacte implique de mauvais, puis
 conclure le pacte&hellip; ou le refuser !</p>
@@ -76,8 +76,8 @@
 
 <p>L'install party tolérerait la présence du diable, mais ne le soutiendrait
 pas officiellement et ne ferait pas de publicité pour sa présence. Ainsi,
-l'utilisateur qui accepterait le pacte avec le diable verrait clairement que
-les pilotes non libres sont installés par le diable et non par l'install
+l'utilisateur qui accepterait le pacte verrait clairement que les pilotes
+non libres sont installés par le diable et non par l'install
 party. L'install party ne serait pas compromise moralement par les actions
 du diable et pourrait donc conserver sa pleine autorité morale quand elle
 parle de l'impératif de liberté.</p>
@@ -91,10 +91,10 @@
 
 <p>L'install party doit proposer des conseils aux utilisateurs qui souhaitent
 remplacer certains composants de leur machine par des composants compatibles
-avec le logiciel libre et leur recommander des moyens, commerciaux ou non
-commerciaux, d'obtenir de l'aide (en particulier fsf.org/resources/hw s'ils
-veulent se procurer un ordinateur pleinement fonctionnel sans pilote ni blob
-non libre).</p>
+avec le logiciel libre et leur recommander des moyens d'obtenir de l'aide,
+commerciaux ou non (en particulier fsf.org/resources/hw s'ils veulent se
+procurer un ordinateur pleinement fonctionnel sans pilote ni blob non
+libre).</p>
 
 <p>Elle doit aussi suggérer à ces utilisateurs d'envoyer des lettres de
 critique aux entreprises qui fabriquent ou vendent les composants dont le
@@ -119,21 +119,21 @@
 chose que je n'approuve pas, donc je ne veux pas m'impliquer dans la
 discussion des détails pratiques. Mais il est difficile de faire confiance
 au diable pour ne mal agir que dans une certaine mesure. Qu'est-ce qui
-empêcherait le diable de proposer d'installer une distribution GNU/Linux
-comme Ubuntu, qui propose à l'utilisateur d'autres logiciels non libres
-attractifs, en plus de ceux qui sont strictement nécessaires au
-fonctionnement des composants de la machine ? Ou même d'installer Windows ?
-Les gens qui organisent l'install party doivent demander à quelques
-utilisateurs ce que le diable a fait à leur ordinateur.</p>
+l'empêcherait de proposer l'installation d'une distribution GNU/Linux comme
+Ubuntu, qui offre à l'utilisateur d'autres logiciels non libres attractifs
+en plus de ceux qui sont strictement nécessaires au fonctionnement des
+composants de la machine ? Ou même d'installer Windows ? Les gens qui
+organisent l'install party doivent demander à quelques utilisateurs ce que
+le diable a fait à leur ordinateur.</p>
 
 <p>Ne serait-il pas mieux, du point de vue éthique, que l'install party
-n'autorise pas la présence du diable ? Si, certainement ! La FSF ne laissera
-pas de diable rôder autour de ses événements. Mais étant donné que la
-plupart des install parties jouent discrètement le rôle du diable, je pense
-qu'un diable explicite serait un moindre mal. Cela ferait passer le dilemme
-de l'install party du stade de contradiction débilitante à celui
-d'expérience instructive. Les utilisateurs pourraient se procurer, s'ils
-insistent, des pilotes non libres pour faire fonctionner leurs
+n'autorise pas la présence du diable ? Si, certainement ! La FSF, pour sa
+part, ne laissera pas de diable rôder autour de ses événements. Mais étant
+donné que la plupart des install parties jouent en sous-main le rôle du
+diable, je pense qu'un diable explicite serait un moindre mal. Cela ferait
+passer le dilemme de l'install party du stade de contradiction débilitante à
+celui d'expérience instructive. Les utilisateurs pourraient se procurer,
+s'ils insistent, des pilotes non libres pour faire fonctionner leurs
 périphériques, puis utiliser GNU/Linux en sachant qu'il y a un pas de plus à
 faire en direction de la liberté.</p>
 
@@ -214,7 +214,7 @@
 <p class="unprintable"><!-- timestamp start -->
 Dernière mise à jour :
 
-$Date: 2019/04/16 17:29:48 $
+$Date: 2019/05/02 09:29:50 $
 
 <!-- timestamp end -->
 </p>



reply via email to

[Prev in Thread] Current Thread [Next in Thread]